Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

L’ÉPREUVE QUI CONFIRME LE TROUBLE VENTILATOIRE OBSTRUCTIF

La confirmation du diagnostic de BPCO repose sur la mise en évidence du trouble ventilatoire obstructif par des explorations fonctionnelles respiratoires (EFR), notamment la spirométrie avec la mesure du volume expiratoire maximal à la 1ère seconde (VEMS) et de la capacité vitale forcée (CVF). 1,3

Illustration spirométrie

Le diagnostic de BPCO est confirmé lorsque le rapport VEMS/CVF est inférieur à 70 % après administration d’un bronchodilatateur. 1,4

Outre la confirmation du diagnostic, la spirométrie permet également d’évaluer la sévérité de la maladie. En cas de forme sévère, le patient devra être orienté vers un pneumologue. 1,2


Des examens complémentaires peuvent être réalisés 1

Radiographie

Au-delà des examens, la discussion participe à déterminer le pronostic

En effet, en complément des examens, il est important d’échanger avec le patient afin de rechercher 1 :

  • Le nombre d'exacerbations par an
  • Les comorbidités
  • Des complications éventuelles (dénutrition, anxiété, dépression en lien avec la maladie)
  • Le niveau de handicap : réduction des activités sociales en rapport avec l’altération de l’état de santé
Zoom sur la sévérité de la BPCO

L’ÉVALUATION DE LA SÉVÉRITÉ DE LA BPCO 1-3


Selon le VEMS

Un moyen simple de diagnostiquer et de caractériser la sévérité́ des patients atteints de BPCO consiste à les classer en fonction de la sévérité́ de leur obstruction bronchique après administration de bronchodilatateurs.

Tableau VEMS


Selon le score de dyspnée mMRC 2

L’échelle mMRC est utilisée dans la classification GOLD - recommandations internationales sur la BPCO et dans l’index BODE. Elle utilise un système de classement simple pour évaluer le niveau de dyspnée d’un patient.

Tableau score de dyspnée mMRC

Références

  1. HAS. Guide du parcours de soins. BPCO. Juin 2014. Disponible sur : https://www.has-sante.fr (consulté le 07/05/2018).
  2. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease. Global strategy for the diagnosis, management, and prevention of chronic obstructive pulmonary disease. 2018 REPORT. Disponible sur : http://goldcopd.org (consulté le 07/05/2018).
  3. SPLF. Recommandation pour la pratique clinique. Prise en charge de la BPCO. Revue des Maladies Respiratoires. 2010 ; 27 : 522-48.
  4. SPLF. Optimisation du traitement médicamenteux des patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive en état stable. Proposition de la Société de pneumologie de langue française. Revue des Maladies Respiratoires. 2016 ; 33 : 911-36.