Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

LA BPCO, EN BREF 1,2

  • Qu’est-ce que la BPCO ?
    • Une maladie fréquente, source de morbidité (handicap, exacerbations), de mortalité et de dépenses de santé élevées
    • Une obstruction bronchique permanente et progressive : il existe un trouble ventilatoire obstructif (défini par un rapport VEMS/CVF < 0,70) qui persiste après la prise de bronchodilatateurs
  • Quelles en sont les causes ?
    • Le contexte et notamment le tabagisme : des arguments diagnostiques forts
    • Des expositions professionnelles
    • Les principaux diagnostics différentiels : asthme et dilatation des bronches

    En savoir plus  >

  • Quels sont les symptômes ?
    • Une toux chronique et expectoration chronique (> 2-3 mois)
    • Une dyspnée persistante, progressive, apparaissant ou s’aggravant à l’exercice ou au décours d’une bronchite

    En savoir plus  >

  • Quelle est la démarche diagnostique ?
    • Explorations fonctionnelles respiratoires : spirométrie, VEMS, diffusion du CO…
    • Évaluation de la sévérité de la maladie et du nombre d’exacerbations
    • Évaluation de la sévérité de la maladie
    • Exploration de la capacité d’exercice
    • Recherche de comorbidités

    En savoir plus >

    Video player requires JavaScript enabled. You can download this video here: https://videos.gskstatic.com/pharma/Health/France/LOC_FR_UNBRANDED_answer_to_exacerbations_V6.mp4

    Etude SPIROMICS

    Évaluation de critères robustes pour déterminer des phénotypes de patients et des biomarqueurs susceptibles de mieux prédire la réponse aux traitements.

  • Sur quels éléments reposent le traitement ?
    • Le sevrage tabagique, l’éviction des risques professionnels le cas échéant
    • Les bronchodilatateurs inhalés
    • Les associations fixes de bronchodilatateurs de longue durée d’action et de corticostéroïdes inhalés dans les formes sévères à très sévères
    • La réhabilitation respiratoire
    • Les vaccins : grippe, pneumocoque

    En savoir plus  >

  • Quel est le traitement des exacerbations ?
    • Bronchodilatateurs
    • Antibiotiques en cas d’infection bactérienne documentée ou suspectée.
    • Association éventuelle : corticostéroïdes oraux (signes de gravité), oxygénothérapie, assistance ventilatoire mécanique (en cas d'acidose respiratoire non compensée).

    En savoir plus  >

  • Quel suivi instaurer avec le patient ?
    • Un rythme de consultations selon le stade de la maladie
    • Des examens à réaliser à chaque consultation
    • Une planification de l'éducation thérapeutique au même titre que le suivi médical

    En savoir plus  >

Zoom sur la BPCO sous diagnostiquée

EN SAVOIR PLUS SUR LES SYMPTÔMES

La BPCO se manifeste par plusieurs symptômes souvent sous-estimés par les patients et qui deviennent invalidants avec le temps. Une bonne gestion de la pathologie nécessite une évaluation et un suivi plus précis des symptômes.

Découvrir les infographies

Références

  1. Référentiel du Collège des Enseignants de Pneumologie pour la préparation des ECN – version 2017. http://cep.splf.fr (consulté le 07/05/2018).
  2. HAS. Guide du parcours de soins. BPCO. Juin 2014. Disponible sur https://www.has-sante.fr (consulté le 07/05/2018).