Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

L’ARRÊT DU TABAC, LE PRÉREQUIS INDISPENSABLE

Arrêt du tabac

Tous les moyens doivent donc être mis en œuvre pour convaincre le patient d’arrêter de fumer 1,2 :

  • L’inciter à aller aux consultations anti-tabac
  • Proposer un traitement médicamenteux (substituts nicotiniques en 1ère intention)
  • Proposer une thérapie cognitivo-comportementale qui peut diminuer les taux de rechute

L’évaluation du statut tabagique doit être renouvelée à chaque occasion (dépendance, freins et motivation à l’arrêt). 1

En cas d’échec du sevrage ou si le patient rechute, proposer au patient l’aide de professionnels :

  • un psychologue,
  • un psychothérapeute,
  • un kinésithérapeute
  • un infirmier spécialisé en tabacologie,
  • un diététicien,
  • un réseau de soins en addictologie.


LES AUTRES FACTEURS DE RISQUE DOIVENT ÊTRE RECHERCHÉS ET TRAITÉS 1

  • Les autres facteurs de risque tels que cannabis et exposition professionnelle ou non doivent être recherchés et traités.
  • Une vaccination antigrippale annuelle et une anti-pneumococcique tous les 5 ans sont recommandées. 1
Zoom sur la réhabilitation respiratoire

LA RÉHABILITATION RESPIRATOIRE 1


POUR QUI ?

La réhabilitation respiratoire doit être proposée chez tous les patients
présentant :

  • une incapacité respiratoire (dyspnée ou diminution de la tolérance à l’exercice),
  • et/ou un handicap d’origine respiratoire qui en résulte (réduction des activités sociales, professionnelles ou personnelles)
  • dès le stade II (modéré)


QUEL OBJECTIF ?

Réduire la dyspnée et le handicap, améliorer la qualité de vie et accroître l’autonomie des patients.


COMMENT ?

En adaptant les éléments suivants aux besoins et aux capacités de chaque patient :

  • Un réentraînement à l’exercice : renforcement des muscles respiratoires, travail en endurance, renforcement des muscles périphériques, drainage bronchique
  • L’éducation thérapeutique
  • Le sevrage tabagique, prise en charge des autres addictions et/ou de l'exposition professionnelle
  • La prise en charge des autres facteurs de risque, psychologique, nutritionnelle, sociale
Réentrainement à l’exercice

OÙ ?

À domicile, en ville, à l’hôpital ou dans le cadre de réseaux structurés de réhabilitation respiratoire.

EN SAVOIR PLUS

Site Alvéole - SPLF

Références

  1. HAS. Guide du parcours de soins. BPCO. Juin 2014. Disponible sur : https://www.has-sante.fr (consulté le 07/05/2018).
  2. SPLF. Recommandation pour la pratique clinique. Prise en charge de la BPCO. Revue des Maladies Respiratoires. 2010 ; 27 : 522-48.