Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

HAEMOPHILUS INFLUENZAE DE TYPE B (HIB)

La bactérie Haemophilus influenzae de type b, appelée couramment « Hib », est très répandue. Elle se retrouve facilement dans les voies aériennes supérieures. Elle peut être transmise par les gouttelettes de salive des personnes infectées 1.

Une bactérie responsable d’infections parfois très graves 1

Une bactérie responsable d’infections parois très graves

Cette bactérie peut entraîner des infections locales, comme une otite ou une épiglottite. Elle peut également être responsable de septicémies et de méningites. Environ 95% de ces infections invasives surviennent avant l’âge de 5 ans.

Les méningites à Haemophilus influenzae b peuvent être mortelles ou laisser des séquelles graves (surdité, cécité) dans environ 15% des cas malgré un traitement antibiotique réalisé en milieu hospitalier.

Une vaccination anti-Hib aux RECOMMANDATIONS bien définies 1,2

L'efficacité de la vaccination contre Haemophilus influenzae b et la gravité des complications de cette infection justifient la généralisation de la vaccination à tous les nourrissons depuis 1992. Elle a pour principal but de les protéger des formes graves de l’infection, en particulier les méningites.

Cette vaccination est obligatoire pour tous les enfants depuis le 1er janvier 2018, généralement sous forme « combinée » avec les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche et l’hépatite B. Un rattrapage vaccinal peut être effectué jusqu'à l'âge de 5 ans. 1

Consulter le calendrier vaccinal

 

 

Pour en savoir plus sur le schéma de vaccination, consultez le calendrier vaccinal.
 

     Consulter     

  • Vaccination autour d’une personne infectée 1 : en cas de contact avec une personne atteinte d’une infection grave à Haemophilus influenzae (dans la famille ou à la crèche), le statut vaccinal contre Haemophilus influenzae b de tous les enfants de moins de 5 ans doit être vérifié et mis à jour. Une consultation en urgence est recommandée pour tous les enfants de moins de 5 ans non ou mal vaccinés, afin que leur soit proposé un traitement antibiotique préventif.
  • Vaccination chez les personnes à risque 2 : les personnes immunodéprimées ou aspléniques sont particulièrement exposées aux risques d’infections sévères, ce qui justifie des vaccinations spécifiques. C’est notamment le cas des patients greffés de cellules souches hématopoïétiques (CSH) qui sont considérés comme naïfs par rapport aux antigènes vaccinaux. Ils devront donc recevoir plusieurs vaccins dans l’année suivant la greffe, parmi lesquels celui contre Haemophilus influenzae de type b. Les patients aspléniques ou hypospléniques doivent aussi bénéficier d’une vaccination anti-Hib spécifique (au moins deux semaines avant l’intervention en cas de splénectomie programmée). Dans les autres cas d’immunodépression, les modalités de vaccination contre H. influenzae sont les mêmes qu’en population générale.
Zoom sur l’incidence des méningites

UNE CHUTE DE 96 % de l’incidence des méningites chez les enfants 1,3

Avant la vaccination, plusieurs centaines de cas de méningites à Haemophilus influenzae de type b (Hib) survenaient chaque année chez le nourrisson. Environ 5 % des enfants atteints en décédaient et plus de 15 % en gardaient des séquelles neurologiques définitives 3.

Schéma de l’incidence des méningites chez les enfants

En France, entre la période 1991-1992 précédant l’introduction de la vaccination et la période 1996-2008, le nombre de cas de méningites à Haemophilus influenzae b a diminué de 96 % et cette maladie a pratiquement disparu chez l’enfant. Les exceptionnels cas qui persistent surviennent chez des enfants non ou encore incomplètement vaccinés ou sont liés à d’autres sérotypes que le sérotype b 1.

Références

  1. Vaccination info serivce.fr. Méningites à Haemophilus influenzae de type b (mis à jour le 21.02.2019) www.vaccination-info-service.fr
  2. Santé Publique France. Vaccination chez les adultes immunodéprimés. Juin 2015. Disponible sur : www.santepubliquefrance.fr
  3. Santé publique France. Dossier pédagogique : Élargissement de l’obligation vaccinale à 11 maladie. Juillet 2017. Disponible sur www.santepubliquefrance.fr Consulté le 01.08.2019