Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

CHERCHER LES INDICES QUI ORIENTENT VERS LE DIAGNOSTIC DE L’ASTHME 1-2

Lors de la consultation, plusieurs arguments en faveur de l’asthme doivent être recherchés :

Arguments recherchés
Diagnostiquer l’asthme

DIAGNOSTIQUER L’ASTHME DANS CERTAINES CIRCONSTANCES PARTICULIÈRES 3

Symptôme respiratoire

 

Quand la toux est le seul symptôme respiratoire

Lorsque la toux est isolée, il faut éliminer les diagnostics différentiels (toux chronique par rhinorrhée postérieure, sinusite chronique, reflux gastro-oesophagien (RGO), dysfonctionnement des cordes vocales, bronchite à éosinophiles). La toux de l’asthme se caractérise par une hyperréactivité bronchique et la preuve de la variabilité de la fonction respiratoire est indispensable pour établir le diagnostic.



Quand l’asthme est aggravé par le travail

Tout patient dont l’asthme est apparu à l’âge adulte doit être interrogé sur ses expositions professionnelles. Il faut lui demander si son asthme s’améliore quand il ne travaille pas. Il est important de confirmer objectivement le diagnostic et d’éliminer l’exposition dès que possible.

Asthme aggravé par le travail
Femme enceinte

 


Chez la femme enceinte

Il convient d’interroger toutes les femmes enceintes et celles qui envisagent une grossesse sur leur asthme et de les informer de l’importance d’un traitement antiasthmatique pour la santé de la mère et de l’enfant.



Chez la personne âgée

L’asthme peut être sous-diagnostiqué chez les patients âgés du fait d’une perception altérée, de l’idée que la dyspnée est normale quand on vieillit, du manque de forme ou de la diminution de l’activité. L’asthme peut également être sur-diagnostiqué chez les patients âgés devant une confusion avec un essoufflement dû à une insuffisance ventriculaire gauche ou une cardiopathie ischémique.

Personne âgée
Patient fumeur

 

Chez le fumeur ou ancien fumeur

L’asthme et la BPCO peuvent coexister ou se chevaucher (phénotype mixte asthme-BPCO), en particulier chez les fumeurs et les sujets âgés. L’incertitude quant au diagnostic doit faire adresser rapidement le patient à un spécialiste car la coexistence des deux pathologies a une évolution plus péjorative que l’asthme ou la BPCO isolés.

Références

  1. GINA. Global strategy for asthma management and prevention. Updated 2018.
  2. Collège des Enseignants de Pneumologie. Item 184 : Hypersensibilité et Allergies respiratoires chez l'enfant et chez l'adulte. Asthme, rhinite. 2017.
  3. GINA. Guide de poche pour le traitement et la prévention de l’asthme (pour les adultes et les enfants de plus de 5 ans). Révisé en 2016.