Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

RECONNAÎTRE LES SYMPTÔMES RESPIRATOIRES ÉVOCATEURS D’ASTHME 1

L’asthme induit différents symptômes respiratoires, liés à l’inflammation des voies respiratoires.
Les plus fréquemment retrouvés sont :

L’asthme induit différents symptômes

Ces symptômes sont variables dans le temps en termes de survenue, de fréquence et d’intensité.

Quelle relation entre inflammation et symptômes ?

QUELLE RELATION ENTRE INFLAMMATION ET SYMPTÔMES DANS L’ASTHME ? 2

Symptômes d’asthme

Les symptômes d’asthme sont habituellement associés à une augmentation des marqueurs de l’inflammation.
Parfois symptômes et réaction inflammatoire sont dissociés, sans que les mécanismes de cette discordance ne soient connus. Par ailleurs, des données suggèrent que la perception de l’obstruction bronchique serait liée à l’importance de l’inflammation éosinophilique et des lésions épithéliales des voies aériennes.

Les exacerbations constituent une aggravation de l’asthme et s’associent toujours à une inflammation bronchique, majoritairement à éosinophiles, et l’éosinophilie de l’expectoration peut précéder l’augmentation des symptômes et la diminution du VEMS (Volume Expiratoire Maximal par Seconde) jusqu’à quelques semaines.

Références

  1. GINA. Guide de poche pour le traitement et la prévention de l’asthme (pour les adultes et les enfants de plus de 5 ans). Révisé en 2016.
  2. Montani D. et al. (2008). Relation entre inflammation et symptômes dans l’asthme. Revue des Maladies Respiratoires Vol 25, N° 8 pp. 933-951.