Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

L’ASTHME ET LA SEXUALITÉ

L'insuffisance respiratoire chronique a un impact sur la qualité de vie sexuelle et les relations intimes. La sexualité est donc un sujet important pour les patients mais malheureusement pas suffisamment abordée. Elle aide pourtant au bien-être des patients. 1,2

LES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DE LA SEXUALITÉ 1

La sexualité chez l’homme s’organise autour de 4 composantes principales :

Ces 4 composantes de la sexualité peuvent être affectées par l’asthme. Il est donc nécessaire de prendre le temps d’en parler et de chercher à comprendre quelle est l’origine de ces difficultés. 

LA PRISE EN CHARGE THÉRAPEUTIQUE 1,2

  • Il est indispensable d’évaluer la qualité de vie y compris sexuelle, tout particulièrement chez les patients asthmatiques sévères. Il est donc essentiel d’aller au-delà de l'évaluation clinique standard et des questionnaires actuellement utilisés.
  • Les réponses thérapeutiques sont très variées allant de la simple réassurance à la prescription d’un traitement sexo-actif, dans le cas d’une dysfonction érectile seulement. 
ZOOM SUR

PARLER DE SEXUALITÉ AVEC LES PATIENTS 1

Parler de sexualité n’est pas toujours simple, que ce soit de la part des patients ou des médecins. Deux raisons à cela :

La sexualité touche à l’intimité. La relation de confiance entre le médecin et le patient et le respect du secret professionnel doivent permettre d’aborder ce sujet au même titre qu’un autre problème de santé.

Il existe une multitude de termes pour désigner le sexe et l’acte sexuel, allant du registre familier voire vulgaire à un registre soutenu et scientifique. Le patient ne sait pas toujours quels termes utiliser.

Il est conseillé d’initier le sujet avec le patient puis de le laisser en parler avec ses propres mots. Poursuivez ensuite la discussion en reprenant ses mots.

Références :

  1. Escamilla R, et al. La sexualité des insuffisants respiratoires chroniques. Revue des Maladies Respiratoires Actualités. 2012;4:250-254.
  2. Holmes JL, et al. Sex and intimacy in people with severe asthma: a qualitative study. BMJ Open Resp Res. 2019;6:e000382.