Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

ASTHME SÉVÈRE : AIDE DES REGISTRES POUR IDENTIFIER LES « CARACTÉRISTIQUES TRAITABLES » D’EXACERBATIONS

L’asthme sévère est une maladie hétérogène des voies respiratoires qui est associée à de crises fréquentes et des comorbidités. En 2017, une commission du Lancet a suggéré que le concept actuel de maladies des voies respiratoires ne permettait pas d’inclure la complexité de l’asthme sévère et faisait peu pour promouvoir la prise en charge personnalisée. Pour résoudre ce problème, une nouvelle approche taxonomique et de prise en charge, a été proposée pour caractériser les personnes atteintes de maladies des voies respiratoires par la présence d’éléments potentiellement modifiables ayant un impact sur les symptômes et le pronostic, appelée « caractéristiques traitables ».

Cette étude a examiné si des « caractéristiques traitables » pouvaient être identifiées à l’aide de données d’un registre et si certaines d’entre elles pouvaient être associées à un risque d’exacerbations futures. Les auteurs ont identifié au sein des données de SAWD*, 434 participants souffrant d’asthme sévère et un groupe témoin de 102 participants souffrant d’asthme non sévère. Les caractéristiques « traitables » publiées ont été cartographiées avec les champs de données du registre et leur prévalence a été décrite.

Dans la base de données, 24 « caractéristiques traitables » ont été identifiés dans trois domaines : pulmonaires, extrapulmonaires et comportementaux / facteurs de risque. Les patients asthmatiques sévères présentaient davantage de « caractéristiques traitables » pulmonaires et extra-pulmonaires que ceux ayant un asthme non sévère. Une sensibilisation allergique, une maladie des voies respiratoires supérieures, un débit aérien limité, une inflammation éosinophilique et des exacerbations fréquentes étaient courantes dans l’asthme sévère. Dix caractéristiques étaient prédictives d’un risque d’exacerbation. Les plus importantes étaient : être sujet aux d’exacerbations, une dépression, une polymédication par inhalateurs, un dysfonctionnement des cordes vocales et une apnée obstructive du sommeil.

En conclusion, les « caractéristiques traitables » peuvent être identifiées à l’aide d’un registre de l’asthme sévère. Les patients ayant un asthme sévère présentent plus de « caractéristiques traitables » que ceux ayant un asthme non sévère. Ces « caractéristiques traitables » peuvent être associés à un risque futur d’exacerbation de l’asthme, démontrant l’utilité clinique de leur évaluation.

*SAWD : Severe Asthma Web-baesd Database. Étude multicentrique réalisée auprès
de 26 centres (Australie, Nouvelle-Zélande, Singapour).

Code article : PN 421

Références

  1. McDonald VM, et al. Treatable traits can be identified in a severe asthma registry and predict future exacerbations. Respirology. 2019 Jan;24(1):37-47. doi: 10.1111/resp.13389. Epub 2018 Sep 19.