Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

DES INDICES QUI CONFIRMENT LE DIAGNOSTIC DE LA RHINITE ALLERGIQUE… 1,2

Au cours de l’examen ORL

Au cours de l’examen ORL

  • Examiner les cornets et l’état de la muqueuse à l’aide d’un spéculum nasal pour éliminer une déviation septale, une sinusite chronique, une polypose naso-sinusienne.
  • Réaliser une naso-fibroscopie pour une exploration plus complète des fosses nasales et du méat moyen.

Au terme de ces investigations, le diagnostic de rhinite allergique devient très probable. Les examens complémentaires seront alors prescrits pour confirmer le diagnostic.

Des tests cutanés pour identifier l’allergène en cause

  • Le Prick test est le test de référence pour mettre en évidence une sensibilisation vis-à-vis de certains allergènes.
  • Adapté à l’environnement du patient (région, habitat, travail…) il est très précis et fiable.

Dosage des IgE spécifiques sériques

  • Si discordance entre l’allergène cliniquement suspecté et les résultats des tests cutanés.
  • Pour chercher une sensibilisation à un allergène rare non disponible en test cutané.
  • Si les tests cutanés sont irréalisables ou ininterprétables.
Des tests cutanés pour identifier l’allergène en cause

… ET DES PATHOLOGIES À RECHERCHER DE FAÇON SYSTÉMATIQUE : 2-4

Un asthme

Un asthme

  • Les liens entre rhinite et asthme sont très forts et il est important de rechercher de façon systématique un asthme devant une rhinite (et une rhinite devant un asthme). 3

  • En complément de l’interrogatoire, un questionnaire standardisé, un examen physique, une mesure de l'exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) et un suivi particulier permet la meilleure approche diagnostique de l'asthme. 2

Une sinusite 4

  • Il faut rechercher une sinusite associée à la rhinite en cas de jetage postérieur prolongé (notamment purulent), d’hyposmie ou d’anosmie transitoire, de sensation de pesanteur de la face ou de céphalées.
  • L’examen ORL permet de préciser l’état de la muqueuse nasale, de vérifier la nature et la qualité des sécrétions ainsi que la bilatéralité de la rhinorrhée.
Une sinusite
Une conjonctivite

Une conjonctivite 4

  • Une conjonctivite avec prurit et larmoiement est retrouvée dans 50 à 80 % des cas. En cas d’allergie aux pollens, jusqu’à 95 % des conjonctivites sont associées à une rhinite.

LE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL 2

Le diagnostic différentiel est plus ou moins difficile selon la symptomatologie, le contexte clinique et les résultats du bilan allergologique, d’où la nécessité d’une collaboration étroite entre allergologue et ORL.

Ensemble des pathologies nasosinusiennes
Zoom sur les allergies croisées

LES ALLERGIES CROISÉES 5,6

Les allergies croisées

En matière d’allergies croisées, la démarche diagnostique est importante pour éviter les erreurs de prise en charge par excès ou par défaut, en distinguant les authentiques allergies croisées, accompagnées par définition de signes cliniques, des sensibilisations croisées peu ou pas symptomatiques.

L’interrogatoire est fondamental. Il doit notamment préciser :

  • l’existence ou non d’une intolérance aux aliments
  • l’influence de leur cuisson sur les symptômes
En pratique

Références

  1. Collège des Enseignants de Pneumologie – 2017. Item 115. Allergies respiratoires chez l'enfant et l'adulte. campus.cerimes.fr (consulté le 19/03/2018)
  2. Braun JJ et al. Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de la rhinite allergique (épidémiologie et physiopathologie exclues) – Texte long. Rev Mal Respir. 2010 ; 27 : S79-S105
  3. Aubier M, Messika L. L’homme malade de son environnement. Une allergie respiratoire moins grave mais très fréquente : la rhinite allergique. Plon. 2013
  4. Calvo L, Rivière F. La rhinite allergique de l’adulte. Médecine et armées. 2012 ; 40 : 363-71
  5. Fontaine J-F. Allergies alimentaires croisées : comment s’y retrouver ? Revue française d’allergologie. 2012 ; 52 : 380-4
  6. Fontaine J-F, Pauli G. Allergies croisées : de la théorie à la pratique. Revue française d’allergologie et d’immunologie clinique. 2006 ; 46 : 484-7