Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

LA RHINITE ALLERGIQUE (RA), EN BREF

  • Qu’est-ce que la rhinite allergique ? [1-5]

    Qu’est-ce que la rhinite allergique ?
    • Une inflammation IgE-dépendante de la muqueuse nasale, en réponse à l’exposition à différents allergènes respiratoires (appelés pneumallergènes).
    • Des symptômes regroupés sous l’acronyme PAREO : Prurit, Anosmie, Rhinorrhée, Eternuement, Obstruction nasale. Peuvent être accompagnés de symptômes oculaires.
      En savoir plus >
    • Un retentissement important sur la qualité de vie, la qualité du sommeil et sur les activités quotidiennes, professionnelles ou scolaires.
      En savoir plus >
    • Une classification qui prend en compte la symptomatologie et les paramètres de qualité de 
      vie :

    Symptomatologie et paramètres de qualité de vie
  • Quels sont les facteurs déclenchants de la rhinite allergique ? [4]

    Facteurs déclenchants
    • Les pneumallergènes :
      • Allergènes perannuels (environnement intérieur) : acariens, certaines moisissures, phanères d’animaux, domestiques, blattes.
        En savoir plus >
      • Allergènes saisonniers (environnement extérieur) : pollens (arbres, herbacées, graminées) et d’autres moisissures. Ils font l’objet d’une surveillance étroite en France via le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) qui étudie le contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. Pour suivre le calendrier des saisons polliniques par région : www.pollens.fr
        En savoir plus >

  • Quel est le lien entre asthme et rhinite allergique ? [5]

    Lien entre asthme et rhinite allergique
    • La rhinite allergique est un facteur de risque d’asthme : risque augmenté d’un facteur 8 environ.
    • Le diagnostic de rhinite allergique doit conduire à évaluer à la fois les voies aériennes hautes et basses pour rechercher un asthme associé.
      En savoir plus >

  • Comment diagnostiquer la rhinite allergique ? [4]

    Comment diagnostiquer la rhinite allergique?

    En pratique, poser le diagnostic de la RA nécessite :

    • d’identifier la rhinite grâce à un interrogatoire minutieux,
    • de réaliser des examens cliniques afin de rechercher une sensibilisation à un ou plusieurs allergènes,
    • de rechercher la présence d’asthme, de conjonctivite et de sinusite,
    • d’établir l’existence d’un lien entre l’exposition à ces allergènes et les manifestations cliniques présentées par le patient,
    • d’évaluer la cohérence entre les résultats du bilan allergologique et la pertinence clinique,
    • d’éliminer les autres étiologies de rhinites par un diagnostic différenciel.
      En savoir plus >
    Questionnaire d’auto-évaluation

    Commandez la brochure patient « 1, 2, 3, la gêne s’en va » et retrouvez en pages 10-11 le questionnaire d’auto-évaluation.

         À commander     

  • Quels sont les moyens de traiter la rhinite allergique ? [1]

    Quels sont les moyens de traiter la rhinite allergique ?
    • Il est recommandé de mettre en place, à chaque fois que cela est possible, une éviction la plus ciblée possible pour un patient donné, et particulièrement chez l’enfant.
    • Pour diminuer les symptômes, les principaux traitements médicamenteux symptomatiques de la RA sont les corticoïdes et les antihistaminiques.
      En savoir plus >

Références

  1. Braun JJ et al. Recommandations pour le diagnostic et la prise en charge de la rhinite allergique (épidémiologie et physiopathologie exclues) – Texte long. Rev Mal Respir. 2010 ; 27 : S79-S105
  2. Collège des Enseignants de Pneumologie – 2017. Item 184. Hypersensibilité et allergies respiratoires chez l’adulte. Asthme, rhinite. http://cep.splf.fr (consulté le 19/03/2018)
  3. Klossek J-M et al. Un tiers des adultes ont une rhinite allergique en France (enquête INSTANT). Presse Med. 2009 ; 38 : 1220–9
  4. Calvo L, Rivière F. La rhinite allergique de l’adulte. Médecine et armées. 2012 ; 40 : 363-71
  5. Institut français de chirurgie du nez et des sinus. Rhinite allergique. www.institut-nez.fr (consulté le 19/03/2018)