Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

BON USAGE d’AVAMYS (Furoate de fluticasone)

1. Mode d’administration

Pulvérisateur nasal
Conduite à tenir

Suspension pour pulvérisation nasale

Voie nasale uniquement

- Avant chaque utilisation :

Agiter le pulvérisateur nasal.

- Lors du premier usage :

Presser le bouton latéral au moins 6 fois (jusqu’à l’apparition d’une fine brume), en tenant le dispositif bien droit.

- Après chaque utilisation :

Nettoyer le pulvérisateur et remettre le capuchon en place.

Lors des usages ultérieurs, si capuchon enlevé pendant 5 jours ou si pulvérisateur non utilisé pendant au moins 30 jours : réamorçage nécessaire (environ 6 pulvérisations jusqu’à l’apparition d’une fine brume).

Pour obtenir l’effet thérapeutique optimal, une prise régulière et continue du traitement est recommandée. Limiter la durée du traitement à la période d’exposition allergénique.

2. Contre-indication

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

3. Interactions médicamenteuses

Types d’interactions
Conduite à tenir
Inhibiteurs puissants du CYP3A4 :
Kétoconazole, Ritonavir, Cobicistat :

Risque d’augmentation de l’exposition systémique au furoate de fluticasone, ce qui peut accroître le risque d’effets indésirables.
L’administration concomitante est à éviter, sauf si les bénéfices l’emportent sur le risque d’effets indésirables.
Rester vigilant.

4. Grossesse et allaitement

Grossesse
Conduite à tenir

Pas de données fiables

N’envisager que si les bénéfices attendus pour la mère sont supérieurs aux risques potentiels encourus par le fœtus ou le nouveau-né.
Allaitement Conduite à tenir
Le passage dans le lait maternel n’est pas connu. Utilisation pendant l’allaitement que si les bénéfices attendus pour la mère sont supérieurs aux risques potentiels encourus par le nouveau-né ou le nourrisson.

5. Principales mises en garde spéciales et précautions d’emploi

Eléments de mise en garde :
Conduites à tenir

Effets systémiques liés aux corticoïdes par voie nasale :

Fortes doses sur des périodes prolongées :
Un syndrome de Cushing, un tableau cushingoïde, une inhibition de la fonction surrénalienne, un retard de croissance chez l’enfant et l’adolescent, une cataracte, un glaucome et, plus rarement, divers effets psychologiques ou comportementaux, incluant hyperactivité psychomotrice, troubles du sommeil, anxiété, dépression ou agressivité (en particulier chez l’enfant).

Si des doses supérieures à celles recommandées doivent être utilisées, une corticothérapie de supplémentation par voie générale devra être envisagée pendant les périodes de stress ou en cas d’intervention chirurgicale.

Réduire la dose permet un maintien du contrôle efficace des symptômes de la rhinite.

Troubles visuels :

Des troubles visuels peuvent apparaitre lors d’une corticothérapie par voie systémique ou locale. Une vision floue ou apparition d’autres symptômes visuels.

Examen ophtalmologique pour rechercher une cataracte, un glaucome ou plus rarement une choriorétinopathie séreuse centrale

Retard de croissance :

Un ralentissement de la croissance a été observé chez les enfants traités par furoate de fluticasone à la dose de 110 microgrammes par jour pendant un an.

Réévaluer le traitement.
Rechercher la dose minimale efficace pour contrôler les symptômes chez les enfants.
Surveillance de la croissance.
Orienter le patient vers un pédiatre.

6. Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquemment signalés avec Avamys sont l’épistaxis, les céphalées et les ulcérations nasales.

Fréquence
Effets indésirables
Très fréquent ≥ 1/10
Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux : Epistaxis
Fréquent ≥ 1/100 à <1/10 Troubles du système nerveux : Céphalées
Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux : Ulcération nasale

Pour plus d’information sur les effets indésirables très rares, rares, peu fréquents et de fréquence indéterminée, veuillez consulter les mentions légales d’Avamys.

Pour plus d’informations sur Avamys, veuillez consulter les mentions légales du produit.

Déclarez immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament à votre Centre régional de pharmacovigilance (CRPV) ou sur www.signalement-sante.gouv.fr