Ce site requiert l’activation de JavaScript pour fonctionner correctement. Pour continuer, veuillez ajuster vos paramètres ou utiliser un navigateur différent.

Vous êtes sur le point de quitter le site sante.pro.gsk.fr

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail Santé Pro de GSK France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

Nos aires thérapeutiques principales

Respiratoire

Depuis plus de 40 ans, GSK est un partenaire clé dans le domaine respiratoire. Nous fournissons près d’un tiers de tous les médicaments pris par des patients souffrant d’asthme et de BPCO.

Toutes nos aires thérapeutiques

179006064

Asthme sévère

L’asthme impacte la vie de millions de personnes à travers le monde, avec 235 millions de personnes touchées par la maladie quelle que soit sa forme.

BPCO

La BPCO est devenue un fléau mondial. On estime qu’en 2020, elle deviendra la 3ème cause de mortalité à travers le monde1. Le dépistage et la prise en charge précoces constituent donc une priorité de santé publique. Nous vous accompagnons dans cette démarche.

Références :

  1. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease. Global strategy for the diagnosis, management and the prevention of chronic obstructive pulmonary disease. Updated 2016.
  2. Direction générale de la Santé, Comité technique des vaccinations. Guide des vaccinations. Édition 2012. Saint-Denis : Inpes, coll. Varia, 2012 : 448 p. Disponible à : www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1133. Page consultée le 24.01.2016.
  3. Direction générale de la Santé, Comité technique des vaccinations. Guide des vaccinations. Édition 2012. Saint-Denis : Inpes, coll. Varia, 2012 : 448 p. Disponible à : www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/detaildoc.asp?numfiche=1133. Page consultée le 24.01.2016.
  4. Costa P., et al. Hyperplasie Bénigne de la Prostate (HBP) : prévalence en médecine générale et attitude pratique des médecins généralistes français. Résultats d’une étude réalisée auprès de 17 953 patients. Prog Urol. 2004;14:33-39.