Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

Des phénotypes identifiés

Différents phénotypes

La compréhension de l’asthme sévère, syndrome hétérogène, progresse grâce à l’identification des phénotypes de la pathologie.1

À chaque phénotype correspondent des caractéristiques physiopathologiques et des facteurs de risque spécifiques. Leur connaissance contribue à améliorer le contrôle et la prévention de cette pathologie.1

Classifier les patients atteints d’asthme sévère en différents phénotypes engendre un véritable avantage aux cliniciens : la possibilité de fournir des soins personnalisés à chaque patient.2

Comment ont-ils été identifiés ?

Pour déterminer ces phénotypes, différentes études multicentriques en cluster ont été menées ces dernières années. Les études les plus importantes sont celles du Severe Asthma Research Program (SARP) aux États-Unis, de Leicester menée au Royaume-Uni et d’U-BIOPRED menée dans 11 pays, dont le Royaume-Uni, l'Italie, la Pologne, la Hongrie, la France, la Suède, le Danemark, l'Allemagne, La Suisse, la Belgique, la Norvège et les Pays-Bas.3

Quels sont ces phénotypes ?

Bien que des différences significatives sont à noter entre les études susnommées, les cohortes examinées ont systématiquement suggéré l’existence d’environ 4 phénotypes primaires d’asthme :3

Quels sont ces phénotypes ?

Ces différents phénotypes sont conformes avec : 3

  • Le dogme selon lequel l’âge d’apparition, la fonction pulmonaire et l’atopie sont les principaux facteurs de discrimination de l’hétérogénéité de l’asthme.
  • L’émergence récente des éosinophiles en tant que biomarqueurs et cellules effectrices importantes chez les patients asthmatiques.
Search-icon

ZOOM SUR

Le risque génétique est-il différent chez les enfants et les adultes atteints d’asthme sévère ?

Récemment, un criblage pangénomique (GWAS) a été mené pour comparer les facteurs génétiques de l’asthme infantile et de l’asthme adulte. Ceci a révélé que le risque génétique de l’asthme adulte est un sous-ensemble du risque génétique de l’asthme infantile bien que ce dernier soit plus important : le risque génétique de l’asthme adulte est davantage influencé par l’environnement.2

Références

  1. Annesi-Maesano I. Épidémiologie de l’asthme sévère. La Lettre du Pneumologue. 2016;19:49-52.
  2. Schoettler N, Strek ME. Recent Advances in Severe Asthma: From Phenotypes to Personalized Medicine. Chest, 2020;157(3):516-28.
  3. Kaur R, Chupp G. Phénotypes and endotypes of adult asthma: Moving toward precision medicie. J Allergy Clin Immunol, 2019;144(1):1-12.

NP-FR-ASU-WCNT-210004 V1 - Juin 2021 © 2021 Groupe GSK ou ses concédants.