Vous êtes sur le point de quitter le site gskpro.com

Ce lien vous redirige vers un site externe au portail GSK Pro France. Veuillez vous référer aux conditions d’utilisation de ce site pour plus d’informations.

Poursuivre

Retour

Prise en charge multidisciplinaire

Médecins réfléchissant

L’asthme sévère nécessite une prise en charge spécialisée par un pneumologue, de préférence dans une clinique multidisciplinaire spécialisée dans l'asthme sévère afin d’évaluer et traiter le phénotype de l’asthme sévère ainsi que les comorbidités. 1

Asthme sévère : une prise en charge spécialisée et multidisciplinaire 1

Lorsque le diagnostic d’asthme sévère est établi, le patient entre dans un schéma de gestion très spécialisé avec une évaluation et une prise en charge plus poussée par un pneumologue, de préférence dans une clinique multidisciplinaire spécialisée dans l’asthme sévère.

L'équipe peut inclure un éducateur certifié dans le domaine de l’asthme et des professionnels de la santé issus de domaines tels que l'orthophonie, l'ORL, le travail social, la santé mentale ainsi que des conseillers médicaux en environnement intérieur (CMEI).

L’évaluation comprend :

  • Évaluation du phénotype inflammatoire du patient : type 2 ou non
  • Évaluation plus détaillée des comorbidités et des diagnostics différentiels
  • Nécessité d’un soutien social/psychologique
  • Inviter le patient à s’inscrire au registre (si disponible) ou à l’essai clinique (le cas échéant)

Cette évaluation rigoureuse permet de mettre en place une prise en charge optimale.

search-icon

ZOOM SUR

La réunion collégiale d’asthme 2

Le diagnostic de l’asthme sévère est souvent long et difficile. Il doit être discuté et confirmé de manière collégiale lors d’une Réunion Collégiale d’Asthme (RCA) avant la prescription d’une thérapie de palier 5.

La RCA est une réunion, physique ou non (téléconférence, visioconférences sécurisées…), entre au moins 3 pneumologues. D’autres professionnels peuvent y assister (médecins généralistes, autres spécialistes, conseiller en environnement, assistante sociale…).

Objectifs de ces réunions :

  • Valider le diagnostic d’asthme sévère
  • Proposer des thérapies d’exception (palier 5, type biothérapies, thermoplastie bronchique…)
  • Adresser les patients vers des plateformes de recherche clinique ou d’explorations complémentaires si nécessaire (FeNO, expectorations induite, exploration fonctionnelle à l’exercice, diététicien(-nes), évaluation psychologique)
  • Recommander des enquêtes environnementales
  • Éliminer des diagnostics différentiels

Cette démarche se veut médicalement rigoureuse à partir d’une fiche patient, basée sur le travail du groupe Asthme Sévère de la fédération française de pneumologie (FFP).

Objectifs de cette fiche :

  • Accompagner le pneumologue dans sa démarche diagnostique et thérapeutique pour le patient
  • Servir de support pour les membres de la RCA afin de discuter et valider les décisions prises pour le patient
  • Conserver les données de la fiche dans un Registre Asthme Sévère de la FFP

Références

  1. Global Initiative for Asthma (GINA). Asthme difficile à traiter et asthme sévère chez les patients adolescents et adultes. 2019.
  2. Fédération Française de Pneumologie. Asthme. www.ffpneumologie.org (consulté le 02/03/2021).

NP-FR-ASU-WCNT-210004 V1 - Juin 2021 © 2021 Groupe GSK ou ses concédants.